Une analyse vidéo révèle que la police ciblait des maisons ayant des armes à feu

L’Association Canadienne pour les Armes à Feu a reçu les résultats de l’expertise de la partie audio de la vidéo communiquée aux médias lors de la recherche ayant eu lieu dans la maison numéro 619. À la suite de l’analyse, l’ACAF découvre que l’on entend clairement dire sur la bande audio que « toutes les armes ont été trouvée». Cela semble indiquer que les policiers étaient en effet à la recherche d’armes à feu, et qu’ils n’ont pas tout simplement trouvé ces armes à feu au hasard alors qu’ils recherchaient des survivants et animaux domestiques. Cela indiquerait également que la GRC savait à l’avance quelles maisons possédaient des armes à feu, en utilisant le registre d’armes à feu. L’ACAF présentera le contenu de son analyse lors d’une réunion qui se tiendra à High River, en Alberta, le 5 Septembre. L’analyse a été effectuée par Tiburon Films Inc. Toutes questions ou déclarations regardant cette analyse audio devront être envoyées à info@tiburonfilms.ca.

Le directeur de l’ACAF en Alberta, Dennis Young a indiqué que ce qui résulte de cette analyse audio est troublant, et que cela confirme les profondes préoccupations des gens au sujet des armes à feu saisies à High River. « Dès le début, l’ACAF a mené son enquête sur les évènements ayant eu lieu à High River. Il est maintenant évident que nos préoccupations, à savoir si la police visait effectivement des maisons de propriétaires d’armes à feu, étaient tout à fait justifiées», à déclarer M. Young depuis Airdrie, en Alberta. Le président de l’ACAF Sheldon Clare a déclaré, «Les officiers de police ont un métier difficile et souvent dangereux, mais certaines questions se posent encore, notamment pourquoi cette initiative a elle été jugée nécessaire, et qui en a donné l’ordre. L’Association Canadienne pour les Armes à Feu se souci beaucoup de la mauvaise image que cela reflète sur nos policiers.
L’utilisation du registre d’armes dans le but de cibler des maisons de propriétaires d’armes à feu est une action qui démontre que l’existence des tels programmes est une menace pour nos droits et libertés individuelles ” .

Les actions menées par l’ACAF jusqu’à ce jour ont consisté à contacter les bureaux du Premier ministre de la Justice en Alberta , ainsi que le ministre fédéral de la Justice ; demander l’accès à la Loi sur l’information , écrire à la Commission des plaintes du public contre la GRC , et à travailler avec l’avocat Richard Fritze afin de permettre aux résidents de High River de présenter leurs comptes en privé à un avocat. L’ACAF du Canada encourage toutes les personnes concernées à soumettre leurs plaintes personnelles à la Commission des plaintes du public contre la GRC.

L’Association Canadienne pour les Armes à Feu est la plus grande organisation de défense des droits et des libertés de tous les propriétaires et utilisateurs d’armes à feu responsables de ce pays.

Pour plus d’informations, veuillez contacter:

Blair Hagen, vice-président exécutif des communications, 604-753-8682 Blair@nfa.ca
Sheldon Clare, président, 250-981-1841 Sheldon@nfa.ca
Shawn Bevins, vice-président exécutif, 819-313-2887 shawn@nfa.ca
NFA numéro sans frais du Canada – 1-877-818-0393
NFA Site Web: www.nfa.ca

-30 –