URGENT : Les politiciens à Ottawa veulent de nouveau INTERDIRE LES ARMES À FEU ! Mais VOUS pouvez aider à les arrêter. Permettez-moi d’expliquer…

PDF IMPRIMABLE

 

***VEUILLEZ NOTER QUE NOUS PROLONGEONS LA DATE LIMITE DE RETOUR DE LA PÉTITION ET ADHÉSION AU 21 JANVIER 2019 EN RAISON DE LA GRÈVE POSTALE.***

 

Les honnêtes propriétaires d’armes à feu du Canada comptent sur vous.

Au moment où j’écris ces lignes, le premier ministre Justin Trudeau et ses députés prévoient interdire les armes à feu au Canada.

En août, Justin Trudeau a discrètement demandé à l’un de ses ministres, Bill Blair, d’envisager de nouveaux règlements sévères pour les propriétaires d’armes à feu – et une interdiction des armes.

Comme des milliers d’honnêtes propriétaires d’armes à feu partout au Canada, vous vous demandez peut-être jusqu’où les libéraux vont aller…

Est-ce que leur plan va inclure les armes de poing ?  Les armes de chasse ?  Les fusils ? Nous l’ignorons. Ils refusent de le dire.

Mais nous savons une chose :

Toute tentative d’interdire les armes à feu au Canada est une attaque contre les honnêtes propriétaires d’armes à feu – les hommes et les femmes qui aiment réaliser des activités comme la chasse et le tir sportif. Et pour de nombreux Canadiens, c’est une attaque contre leur mode de vie.

Nous devons nous battre. Il faut arrêter les politiciens. Ils doivent comprendre le message – ne touchez pas à nos armes !

C’est pourquoi notre organisation, Canada’s National Firearms Association (NFA), lance une nouvelle campagne pour presser le gouvernement Trudeau de faire marche arrière avec cette interdiction.

Mais pour y arriver, j’ai besoin de votre aide

J’ai joint à cette lettre une pétition spéciale adressée au premier ministre Justin Trudeau. Elle le presse d’abandonner son plan d’interdiction des armes et d’enfin montrer aux honnêtes propriétaires d’armes à feu le respect qu’ils méritent.

Puis-je compter sur vous pour nous aider à RIPOSTER en signant notre pétition et, avec l’enveloppe affranchie fournie, me la renvoyer sans attendre ?

Je dois recevoir votre pétition signée d’ici le 30 novembre pour m’assurer qu’elle est directement remise au premier ministre.

râce à votre aide, nous pouvons montrer aux politiciens que nous sommes prêts à défendre le droit aux armes et les obliger à bien réfléchir à leur interdiction.

Après tout, c’est la raison d’être de notre organisation, la NFA. Nous sommes là pour promouvoir, soutenir et protéger toutes les activités sécuritaires réalisées avec des armes à feu, dont le droit à la légitime défense.

Nous offrons aux amateurs d’armes à feu du Canada des possibilités de réseautage et assurons qu’ils restent informés des dernières nouvelles par l’intermédiaire de notre journal gratuit, le Magazine canadien des armes à feu.

Nous offrons également à nos membres une aide juridique quand le gouvernement s’ingère dans leurs droits. Par exemple…

Quand nous nous sommes occupés de la question des accusations de « rangement inapproprié », la Couronne a levé toutes les accusations dans trois des quatre affaires avant qu’elles aillent en cour.

De plus, 85 % des affaires qui vont devant les tribunaux sont gagnées avec l’aide et les conseils de la NFA.

Bien entendu, notre aide juridique et nos activités d’éducation vont au-delà des accusations de « rangement inapproprié ». Nous aidons nos membres à comprendre leurs droits sur les questions de la réglementation des héritages et des mandats de perquisition.

Point peut-être le plus important, la NFA mène de dynamiques campagnes de représentation politique pour soutenir ses membres… nous sommes la voix des honnêtes propriétaires d’armes à feu à Ottawa !

Nous affrontons les politiciens qui détestent les armes et qui dépassent leur mandat et enfreignent vos droits.

Nous travaillons avec les meilleurs éléments qui soient pour défaire les mesures législatives anti-armes, mener des campagnes de relations publiques percutantes pour défendre les honnêtes propriétaires d’armes à feu et faire élire des députés pro-armes au Parlement.

Il arrive trop souvent que les gouvernements au Canada utilisent les propriétaires d’armes à feu comme souffre-douleur politiques. Grâce à la NFA, les propriétaires d’armes répondent !

Depuis plus de cinquante ans, Canada’s National Firearms Association défend les propriétaires d’armes à feu respectueux des lois, mais aujourd’hui, notre organisation est plus nécessaire que jamais…

C’est parce que les politiciens qui dirigent Ottawa en ce moment sont les plus anti-armes de tous. Ils vont tout faire pour prendre nos armes et empiéter sur nos droits.

Nous avons besoin de votre aide pour nous battre contre ces politiciens et leur interdiction des armes à feu. Nous devons défendre nos droits.

Est-ce que vous allez nous aider ?

En plus de renvoyer la pétition signée, est-ce que vous pouvez nous aider à prendre une position solide pour les honnêtes propriétaires d’armes à feu en devenant officiellement membre de la NFA ?

L’adhésion ne coûte que 35 $ par année et vous donne droit à tous les avantages dont j’ai parlé plus tôt.

Point le plus important, l’adhésion à la NFA montre votre solide soutien aux propriétaires d’armes à feu respectueux des lois – et votre opposition à une interdiction des armes au Canada !

 

C’est sérieux. Je ne veux pas vous alarmer, mais si vous pensez que je blague quand je dis que les politiciens qui dirigent Ottawa en ce moment sont les plus anti-armes de tous, lisez leurs propres mots…

>>> Le député libéral de la région de Toronto John McKay a dit aux médias :

« Il n’y a pas de tolérance pour les gens qui possèdent des armes à Toronto, point à la ligne – armes longues, courtes, moyennes, rapides ou lentes. »

>>> Adam Vaughan, un autre député libéral de la région de Toronto, a dit :

« Rien ne justifie la possession d’une arme de poing dans un cadre urbain. Point. Vous pouvez aimer les armes, vous pouvez aimer le tir sur cible, vous pouvez avoir toutes sortes de réactions affectives avec les armes à feu, mais le fait est qu’elles sont sacrément dangereuses. »                                              

>> Kim Rudd, une députée libérale qui représente la région de Northumberland en Ontario, a dit :

« La plupart des gens… se demandent pourquoi quelqu’un a besoin d’une arme de poing ou d’une arme d’assaut. »

Ce n’est qu’un échantillon du genre de déclarations anti-armes que font les politiciens ces jours-ci.

Mais il est encore temps de les empêcher d’aller de l’avant avec leur ordre du jour anti-armes. Nous pouvons stopper l’interdiction des armes à feu.

Vous pouvez nous aider en faisant deux choses dès maintenant.

  1. Dans l’enveloppe affranchie ci-jointe, retournez la pétition au premier ministre Justin Trudeau signée à mon attention immédiatement. Ensemble, nous pouvons assurer que Trudeau comprend le message – ne touchez pas à nos armes à feu.

  2. Joignez-vous à Canada’s National Firearms Association aujourd’hui en remplissant le formulaire ci-joint et en l’envoyant avec vos frais d’adhésion de 35 $. Les chiffres sont puissants. En vous joignant à l’équipe aujourd’hui, vous jouerez un rôle important dans la protection du droit aux armes au Canada et dans l’opposition à l’interdiction des armes à feu par le gouvernement!

(De plus, vous aurez droit à tous les avantages dont j’ai parlé plus tôt ! Je suis impatient de vous avoir dans notre équipe !)

 Bien que je m’inquiète des plans du gouvernement d’imposer une interdiction des armes à feu aux Canadiens, je suis aussi optimiste pour l’avenir.

Je suis optimiste parce que je sais que les Canadiens comme vous sont prêts à se battre contre le contrôle du gouvernement et les politiciens qui veulent nous enlever nos droits.

Avec votre aide, j’ai l’assurance que nous allons mener une solide campagne pour défendre le droit aux armes et remporter une grande victoire au nom des honnêtes propriétaires d’armes à feu partout au pays. Et ça commence par votre adhésion à la NFA aujourd’hui.

 

Cordialement,

Sheldon Clare
Président
Canada’s National Firearms Association   

 

P.S. Les politiciens à Ottawa veulent interdire les armes à feu au Canada. Le meilleur moyen d’aider à les arrêter est de se joindre à la NFA aujourd’hui. Le temps presse…


PÉTITION :

Pétition au premier ministre Justin Trudeau

Nous, soussignés, citoyens et résidants du Canada, attirons votre attention sur ce qui suit :

Que toute tentative d’interdire les armes à feu est un affront aux millions de Canadiens qui utilisent les armes à feu de manière responsable pour la chasse, le tir sportif, la collection et la défense ; et

Que, dans de nombreuses parties du Canada, l’utilisation régulière des armes à feu fait partie du mode de vie ; et

Que l’interdiction des armes à feu ne fera rien pour éloigner les criminels violents de nos rues ; et

Que le gouvernement du Canada lance une attaque en règle contre les propriétaires d’armes à feu respectueux des lois en prévoyant interdire les armes à feu ;

À ces causes, Monsieur le Premier ministre, les pétitionnaires vous pressent respectueusement d’abandonner votre plan visant à interdire les armes à feu au Canada et à enfin montrer aux honnêtes propriétaires d’armes à feu le respect qui leur est dû.

SIGNATURE :                                                                                DATE :

PDF IMPRIMABLE