Lettre au Premier Ministre Trudeau

Premier ministre Justin Trudeau,
Chambre des communes, édifices du Parlement
Ottawa (Ontario) K1A 0A6

 

Monsieur le Premier ministre,

Le gouvernement du Canada a récemment annoncé qu’il a l’intention d’interdire d’autres armes à feu légales aux innocents propriétaires sous le prétexte d’améliorer la sécurité publique. La NFA s’oppose à une telle mesure, soutenant que l’interdiction, la classification et l’enregistrement des armes à feu sont inutiles et inefficaces pour dissuader les scélérats d’utiliser des armes à feu pour commettre des crimes. De plus, votre gouvernement libéral n’a aucune justification pour limiter la liberté de personnes innocentes.

Depuis trop longtemps, les politiciens et les médias ciblent les honnêtes propriétaires d’armes à feu pour des actes criminels dont ils ne sont nullement responsables. Les honnêtes citoyens respectent les mesures de contrôle des armes à feu, mais sont toujours sujets à des restrictions additionnelles qui institutionnalisent ce traitement injuste et préjudiciable.

Que ce soit de manière volontaire ou par incompétence, nos gouvernements adoptent souvent des lois déficientes qui sont injustes et inefficaces, et qui diffament délibérément un groupe minoritaire ciblé, c’est-à-dire les propriétaires d’armes à feu civils.

Il est clair que le moment viendra où les personnes visées vont s’exprimer par la résistance civile et une juste indignation. Les mesures autoritaires de votre gouvernement non seulement divisent les régions de ce grand pays, mais montent les gens les uns contre les autres. Cela n’est pas du leadership, surtout quand les résultats sont une perte de confiance envers le gouvernement, la réduction de la croyance dans la primauté du droit et l’érosion de la liberté individuelle.

Il est maintenant évident que votre gouvernement libéral veut promouvoir le désarmement civil au Canada. De nombreux particuliers et groupes donnent à votre gouvernement et aux autres parties intéressées des preuves que le régime actuel de contrôle des armes à feu ne fait strictement rien pour la sécurité publique. Vos propos et vos actions montrent que vous rejetez catégoriquement cette évidence.

Depuis des années, nous donnons à votre gouvernement des preuves et de l’information, mais vos actions démontrent que vous ignorez les faits. Même les forces de police et de sécurité de première ligne rejettent ouvertement votre idéologie malavisée sur le contrôle des armes à feu, soutenant qu’elle est inefficace, mais vous maintenez pourtant vos politiques. Le contrôle des armes à feu repose sur le mensonge qu’il améliore la sécurité publique, ce qui n’est nullement le cas.

L’utilisation des dollars d’impôt pour financer la confiscation des armes à feu est un gaspillage de ressources qui pourraient être mises à profit pour des programmes qui régleraient les vrais problèmes et qui feraient du Canada un pays meilleur. Vous pourriez utiliser l’argent des contribuables pour financer des programmes de réduction de la pauvreté, soutenir la réduction de la criminalité, offrir des ressources d’enquête additionnelles à la police et fournir plus de matériel de diagnostic de santé. Ces programmes aideraient vraiment à prévenir le crime et à améliorer la vie des Canadiens. Nous prévoyons que votre programme de confiscation des armes à feu va coûter plus de 2,5 milliards de dollars. Est-ce vraiment la meilleure utilisation de nos dollars d’impôt ? Je ne crois pas.

Veuillez agréer mes salutations distinguées,

 

Sheldon Clare
Président, Association canadienne des armes à feu