Please add Google API key in the Options.

L’interdiction des fusils semi-automatiques ajoutée au projet de loi C-21

Diffusion Immédiate

L’interdiction des fusils semi-automatiques ajoutée au projet de loi C-21

Les libéraux mènent une attaque en règle contre tous les propriétaires d’armes à feu, pour tous les aspects du sport, en ajoutant l’amendement G4 au projet de loi C-21. Avec cet amendement, la coalition libéraux-NPD interdit de nombreux fusils semi-automatiques qui sont utilisés en toute légalité pour la chasse et le tir sportif. Cela ne vise qu’à détourner l’attention de ce qui se passe réellement. Les libéraux de Justin Trudeau sont pris à partie avec l’enquête sur le convoi de camionneurs, l’application de la Loi sur les mesures d’urgence et leur apparente ingérence politique dans la Commission des pertes massives de la Nouvelle-Écosse.

ICela démontre également sans l’ombre d’un doute que l’ordre du jour du Parti libéral n’a jamais été une question de sécurité publique, mais qu’il vise plutôt la suppression des droits civils, la confiscation de biens et un abus lâche et idéologique des droits et libertés de millions de Canadiens qui n’ont rien fait pour mériter un tel traitement.

De plus, cela touche les droits, les libertés et la propriété de tous les Canadiens. Quels droits, libertés et propriétés vont ensuite être pris pour cible par ce gouvernement ? Il ne fait aucun doute que les libéraux ont un plan détaillé pour confisquer toutes les armes au Canada. Qu’est-ce qui viendra ensuite ? Les couteaux de chasse, les lunettes de visée ou tout simplement notre droit de chasser ou d’aller au champ de tir ? Ça suffit.

L’une des choses dont ce projet de loi ne traite pas est le problème des armes à feu illégales qui entrent en contrebande au Canada, et qui sont utilisées par les gangs, le crime organisé et les criminels. La réponse des libéraux à la contrebande d’armes utilisées pour commettre des délits est de réduire les peines minimales exécutoires et de laisser les vrais criminels en liberté.

L’Association canadienne des armes à feu est en train de discuter avec son équipe juridique. Nous allons utiliser toutes les ressources à notre disposition pour contester cette dernière attaque des libéraux, qui ne consiste qu’à utiliser comme boucs émissaires les propriétaires d’armes à feu honnêtes et responsables.

La NFA, unie à toutes les organisations et tous les Canadiens qui croient aux droits et aux libertés, va se battre pour défaire ce gouvernement par tous les moyens politiques et juridiques possibles.

Rick Igercich – Président
Canada’s National Firearms Association