L’Amnistie de deux ans ne parvient pas à régler le problème avec la loi

La récente amnistie présentée par le Ministre de la Sécurité publique Steven Blaney, apporte un répit temporaire aux milliers de Canadiens également propriétaires d’armes à feu qui pouvaient encore être utilisées pour la chasse ou dans des clubs de tir un mois auparavant. En réponse aux recommandations de la GRC et suite à l’approbation du Ministre, qui aura pour conséquences de prohiber ces armes, les propriétaires de ces armes à feu seront dépossédés des biens dont ils pouvaient jouir auparavant. «La grande question que se pose tous les amateurs d’armes à feu est : Les miens seront-ils les prochains ? », souligne le président de l’ACAF Sheldon Clare. ” Beaucoup d’entre nous ont vécu les prohibitions d’armes à feu successives, d’abord avec la création dans les années 1970 de la catégorie des Armes à feu à « autorisation restreinte ». La plus grande substruction de biens appartenant à d’innocents propriétaires d’armes à feu survient lors de l’énorme saisie d’armes à feu suite à la mise en place du projet de loi C- 17 par Kim Campbell. Celui-ci fut suivi par davantage de prohibitions avec le projet de loi libéral C-68 de l’ère Chrétien. Au cours du mandat actuel du gouvernement, nous avons vu le nombre de reclassifications des armes à feu augmenter, allant de la classe « sans restriction » à « autorisation restreinte » et finalement « prohibée », et les propriétaires d’armes sont mécontents. Ce n’est pas de cette façon que l’on traite ces amis “.

Clare poursuit: « L’amnistie est réservés aux criminels, et le public comprend que environs 15 000 personnes innocentes se sont soudainement vu accorder une amnistie alors qu’elles n’ont commis aucun crime. Ces personnes possèdent tout simplement un bien et le gouvernement a décidé de l’interdire après une période de deux ans Le gouvernement ne semble pas comprendre qu’il se doit d’abroger ces lois défectueuses qui deviennent une habitude. Il a été prouvé scientifiquement que des années 1970 à nos jours au Canada aucune des lois relatives aux armes à feu n’ait été efficaces, mais plutôt que celles-ci n’ont fait que nuire aux innocents propriétaires d’armes à feu Canadiens. Ces lois doivent être abolies, et il est choquant que notre gouvernement continue de jouer avec et par la même occasion de punir d’innocents amateurs d’armes à feu.

L’Association Canadienne pour les Armes à Feu est la plus grande organisation de défense de ce pays vouée à la promotion des droits et des libertés de tous les propriétaires et utilisateurs d’armes à feu responsables.

-30-

Pour plus d’informations, veuillez contacter:

Blair Hagen, vice-président exécutif des communications, 604-753-8682 Blair@nfa.ca
Sheldon Clare, président, 250-981-1841 Sheldon@nfa.ca
Shawn Bevins, vice-président exécutif, 819-313-2887 Shawn@nfa.ca
ACAF numéro sans frais du Canada – 1-877-818-0393
ACAF Site Web: www.nfa.ca